Jeune métier, le community management a vu le jour suite à la révolution du web. Pour le compte de son entreprise, le community manager dépouille toutes les louanges et les critiques à l’égard de cette dernière afin d’entretenir une bonne relation avec les internautes et les blogueurs sur les réseaux sociaux, ses principales cibles.

Quelles sont les missions du community manager ?

Il est généralement chargé de repérer les réseaux sociaux ainsi que les autres supports de communications numériques qui parlent de son employeur. Il peut alors être amené à participer aux discussions et même à endosser le rôle de modérateur. Parfois chargé de la création et de la gestion des espaces d’échanges comme les blogs, les forums et les pages Facebook, le community manager devra aussi entretenir des conversations simultanées et en direct avec leurs utilisateurs. Sinon, il joue le rôle de porte-parole d’une marque spécifique, d’une entreprise particulière ou d’un produit exclusif sur le net. Et enfin, il assure l’e-réputation de ces derniers pour imposer leurs notoriétés.

Quelles sont les qualités requises pour devenir community manager

Il doit avant tout avoir de solides capacités relationnelles. Malgré la vitalité du travail, le community manager sera tout de même emmené à entreprendre des contacts étroits et permanents avec un public d’internautes élargi. Un sens de la courtoisie ainsi que de l’amitié sans pour autant faillir d’imposition dans la gestion des éventuels conflits est également requis. Un bon community manager doit également faire preuve de grande réactivité et de beaucoup de curiosité afin de pouvoir nager dans l’océan virtuel en perpétuelle mutation. Une grande créativité ainsi qu’une forte capacité de proposition ajoutent enfin à ces polyvalences.

Quelles sont les possibilités d’évolution du métier de community manager ?

Les plus performants restent les plus expérimentés en journalisme, en rédaction ou encore en écriture. Mais les recruteurs peuvent choisir des candidats rigoureux et imaginatifs. À condition bien sûr de disposer de fortes capacités rédactionnelles ou d’avoir été chef de produit ou rédacteur web. Mais après une première expérience en tant que community manager, le candidat peut postuler pour des métiers des médias et de la communication.

Quelles formations pour devenir community manager ?

Étant donné qu’il n’y a pas beaucoup de formations qui conduisent à ce métier, les recruteurs optent généralement pour les candidats qui ont un bac +5 en sciences humaines qui sont très forts en réseaux sociaux et en web. Sinon, des institutions comme l’IEEMI ou l’INSEEC commencent à présenter des cursus spécialisés afin de former de futurs community managers ou animateurs de blogs. La première institution propose une formation taxée d’une licence tandis que la seconde offre une formation masterisante : le master en web community manager et réseaux sociaux et le master professionnel Expert Media.