La sécurité d’un travail informatique se fait sur plusieurs niveaux : au niveau du piratage des informations, mais également des protections des données.

1-Le choix d’un mot de passe complexe

La première protection concernant la sécurité informatique se fait au niveau des mots de passe. Le mot de passe doit être personnel, difficile à deviner par les autres. Un mot de passe tel que la date d’anniversaire est facile à deviner et donc facile à accéder par une personne étrangère au compte.  Il doit composer plusieurs caractères. Certains sites proposent que les mots de passe comportent au minimum 8 caractères incluant des chiffres, des lettres, des majuscules, minuscules et caractères spéciaux. Parfois, pour la récupération ou la réinitialisation des mots de passe, certains sites demandent une question secrète.

2- Sécuriser les postes de travail

Au travail, un agent doit programmer le verrouillage automatique de son poste de travail dès lors qu’il s’absente ou qu’il n’a pas d’activité dessus pendant une période (par exemple 10 minutes d’inactivité). Cela évite l’utilisation frauduleuse d’une personne malveillante.

3- Identifier précisément l’utilisateur du poste ou des fichiers

Au travail,chaque agent doit avoir son propre poste. Le supérieur doit veiller également à l’attribution et à l’utilisation des fichiers par ses salariés. Une analyse périodique des postes ainsi que des fichiers est nécessaire pour contrôler l’utilisation et les utilisateurs.

4- Sécuriser le réseau local

La protection d’un ordinateur contre les virus et les logiciels espions doit être assurée et mise à jour constamment. La surveillance doit être constante et sans relâche. Des dispositifs de sécurité existent tels que des pare-feu, des routeurs filtrants, un système de détection d’intrusion.

5-Sécuriser l’accès physique aux locaux

L’accès physique au bureau ou aux salles informatiques doit être surveillé. La surveillance peut être faite par la présence d’un gardien. La présence d’une porte avec accès à code, à badge nominatif ou à clé de manière à ce que ne rentrent que les personnes habilitées.

6- Sauvegarde des données 

Plusieurs facteurs peuvent entrainer la perte des données informatiques. Cela peut être dû à des personnes malveillantes, mais également le vol de l’ordinateur, la panne matérielle ou la sinistre. Les données informatiques doivent également être protégées et sécurisées dans un espace prévu à cet effet, tel un coffre-fort où l’accès est limité aux personnes habilitées. Un coffre-fort ignifuge est intéressant pour les entreprises qui utilisent beaucoup de données informatiques à garder. Si les ordinateurs doivent être changés, il faut penser à les détruire physiquement les disques durs afin d’éviter toute exploitation de données. Il en est de même si les périphériques de l’ordinateur font l’objet d’un don, les données antérieures doivent totalement être supprimées afin de ne pas être utilisées. Le formatage de l’ordinateur est nécessaire à ce moment-là.